Contenu

Le gouvernement veut former des “secouristes en santé mentale”

Alors que plusieurs remontées font état d’une certaine détresse psychologique chez les agents publics, compte tenu notamment de la gestion de la crise sanitaire, l’exécutif entend “permettre à celles et ceux qui le souhaitent, sur la base du volontariat, de se former aux premiers secours en santé mentale et d’orienter leurs collègues qui en souffriraient vers les professionnels”. Une circulaire est en préparation pour inviter les employeurs publics à s’emparer de cet outil, d’inspiration australienne.

Alerte sur la détresse psychologique des agents publics dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire. Comme les syndicats le font remonter, la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, Amélie de Montchalin, a fait état d’une certaine lassitude des agents publics, lundi 13 décembre, à l’occasion d’une réunion sur la situation sanitaire avec les représentants du personnel. Un échange au cours duquel elle a fait part de son souhait de former des “secouristes en santé mentale” dans la fonction publique.

Lire l’article d’Acteurs publics