Contenu

Face aux crises, le Conseil d’État préconise une réorganisation administrative

Le Palais-Royal vient de publier son étude annuelle consacrée, en 2021, aux états d’urgence. La capacité d’action de l’État et des administrations s’est “progressivement altérée”, souligne l’institution en préconisant un renforcement du pilotage aux niveaux interministériel et déconcentré.

La probabilité laisse peu de place au doute : de futures crises amèneront l’État à recourir de nouveau au régime de l’état d’urgence. Comme ce fut le cas depuis les attentats de novembre 2015 avec l’état d’urgence sécuritaire et, dernièrement, avec l’état d’urgence sanitaire mis en place face à la crise du Covid-19. Mais l’expérience des régimes d’exception de ces dernières années et l’hypothèse de nouvelles crises appellent un renforcement de l’action des pouvoirs publics, souligne le Conseil d’État dans son étude annuelle, présentée ce mercredi 29 septembre et intitulée "Les états d’urgence : la démocratie sous contraintes".

Lire l’article d’Acteurs publics