Contenu

Yves Veyrier : « Retraites : le retour ? C’est non pour FO »

Marie-Aline Meliyi : Que répondez-vous à Bruno Lemaire, qui estime que la réforme des retraites est indispensable pour compenser les milliards d’euros dépensés à cause de la crise du Covid-19 ?

Yves Veyrier : C’est choquant car, encore une fois, le sentiment est qu’on veut faire payer le coût des dispositifs de la crise sanitaire aux salariés, sur leurs droits à la retraite. Et aux générations à venir, pour le coup ! On nous dit "c’est dur d’avoir 20 ans en ce moment", mais en ajoutant c’est vous qui paierez plus tard parce que vos droits à la retraite seront plus difficiles à acquérir et seront de moins bon niveau… Nous n’avons cessé de réclamer que les aides publiques soient mises sous condition, qu’elles soient contrôlées et quand les conditions ne sont pas respectées, que soient sanctionnées les entreprises fautives. L’un d’entre vous a dit : "On risque de faire venir en " loucedé " la réforme systémique. " Mais c’est la réforme systémique qui faisait venir en « loucedé » le recul de l’âge pour bénéficier d’une retraite correcte. Avec cet âge pivot, qui devait passer de 63 ans à 64, puis 65 ans. Alors que l’on nous avait assuré que cette réforme systémique n’avait pour objectif ni de faire des économies, ni de toucher à l’âge !

Lire la suite