Contenu

Le gouvernement veut mettre une dose de discrimination positive dans les concours de la haute fonction publique

Alors qu’une ordonnance est prévue sur le sujet d’ici mi-2021, la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, Amélie de Montchalin, vient de donner de nouveaux détails sur ses intentions quant à la réforme de l’accès à la haute fonction publique. Passage en revue de ses dernières annonces. Les orientations restent floues à ce stade.

Malgré la crise, le gouvernement Castex continue d’avancer sur la réforme de l’accès à la haute fonction publique. C’est ce qu’a tenu à rappeler la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, Amélie de Montchalin, dans une interview accordée au Monde mercredi 7 octobre. Un échange où la ministre expose ses pistes de travail sur le renforcement de la diversité sociale au sein des hautes sphères publiques. Des pistes censées alimenter l’ordonnance prévue sur le sujet d’ici mi-2021. Toujours un peu floues, ses annonces reprennent en partie les recommandations de la mission Thiriez, mais aussi les axes de travail que le gouvernement Philippe avait déjà retenus en février.

Lire l’article de Bastien Scordia (Acteurs publics)