Contenu

Jean Castex recevra les partenaires sociaux tout début septembre

FO prêt à en découdre

Ce ne sera pas le cas d’Yves Veyrier. Pour le leader de FO, la progression du variant Delta dans la foulée de la dernière rencontre des syndicats et du patronat à l’Elysée début juillet, consacrée à la sortie de crise, montre à quel point « la visibilité est limitée ». « Ce qui m’a frappé, et que j’ai dénoncé, c’est qu’à chaque perspective de sortie de crise, le Président revient à grand pas sur son agenda réformateur, sur l’assurance-chômage ou les retraites. » Et d’enfoncer le clou : compte tenu du contexte sanitaire, la société a besoin d’apaisement, la priorité doit aller à la qualité de l’emploi. Toute surenchère réformatrice est donc malvenue, a fortiori à l’amorce d’une séquence qui va devenir de plus en plus politique.

lire l’article de Alain Ruello et Solveig Godeluck Les Echos.