Contenu

Derrière les retraites, l’obsession de la dette

Le chef de l’Etat se fait désirer. Interrogé sur l’éventualité d’une réforme des retraites d’ici la présidentielle, lors de son déplacement dans le Lot le 3 juin, Emmanuel Macron a répondu qu’il était « trop tôt » pour le dire.
Seule certitude : si réforme il y a, « ce ne sera pas la même » que celle lancée en 2019, dont le principe était de passer à un système universel, avec en prime des économies via l’instauration d’un âge pivot.

Lire l’article d’Alternatives économiques (format pdf - 790.6 ko - 25/06/2021)