Contenu

Dans la fonction publique, plus d’un jour de maladie sur 4 se traduit par du présentiel

Comment expliquer que des Français continuent de se rendre au travail alors qu’ils sont malades ? C’est à cette question que tente de répondre la direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) dans une étude publiée début août et consacrée au lien entre les conditions de travail et le présence des salariés au bureau en cas de maladie. Une pratique qui, selon la Dares, “a en moyenne pour effet d’aggraver les problèmes de santé des salariés et d’augmenter, à moyen et long termes, le nombre des absences pour raisons de santé” avec, donc, un surcoût engendré par ce “présentéisme”.

Lire la suite de l’article de Bastien Scordia (Acteurs publics)