Contenu

Comment le gouvernement va augmenter les catégorie C de la fonction publique

Un document du ministère de la Transformation et de la Fonction publiques détaille la manière dont les agents de catégorie C vont voir leur rémunération revalorisée, comme annoncé par le gouvernement lors de la “Conférence sur les perspectives salariales”, mardi 6 juillet. Un “resculptage” des grilles salariales y est présenté.

“40 à 100 euros” net en plus par mois pour les agents publics “les moins bien rémunérés” dès 2022. Plutôt qu’un dégel du point d’indice, voilà donc ce qu’a annoncé la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, Amélie de Montchalin, mardi 6 juillet, lors du rendez-vous salarial de la fonction publique, rebaptisé “Conférence sur les perspectives salariales”. Mais selon quelles modalités cette augmentation – jugée insuffisante par les syndicats, qui réclament toujours des mesures générales de revalorisation – se concrétisera-t-elle ?

Un document présenté aux représentants du personnel et des employeurs à l’occasion de cette conférence, document qu’Acteurspublics s’est procuré, lève le voile sur la manière dont cette augmentation s’organisera. La revalorisation concernera le début de carrière des agents de catégorie C, et plus précisément les grades C1 et C2, les plus bas des grilles indiciaires. Pour rappel, ces deux grades comptent chacun 12 échelons pour une durée totale de vingt-cinq ans.

Lire l’article d’Acteurs publics